LES HEURES

Au départ il y a ce poème d’Henri Michaux :
 
“Les heures importantes sont les heures immobiles. Ces fractions de temps arrêtées, minutes quasi mortes sont ce que tu as de plus vrai, ce que tu es de plus vrai, ne les possédant pas, n’étant pas par elles possédé, sans attributs, et que tu ne pourrais « rendre », étendue horizontale par-dessus des puits sans fond.”

 
Les musiciens vous proposent ici une déambulation dans leur journée aux “heures immobiles” entre musique de chambre improvisé et bande son d’un film passé au filtre sépia.

Musiciens :
Renaud VINCENT - sax baryton et composition 
Achille AUTIN - trombone
Vincent STEPHAN  - trompettte